De développeur à recruteur à développeur - Retour sur ma re-reconversion

Enfin... J'ai sauté le pas! Je suis libre depuis le 30 septembre et j'ai pris la décision de revenir à mes premiers amours ; le développement informatique. Je voulais faire un retour sur mon parcours afin de fêter ce moment très important pour moi...

Pour en savoir plus sur mon profil et mon parcours

D'abord développeur

Cette vocation m'est venue assez naturellement au départ car déjà au lycée je "m'amusais" à programmer sur ma calculatrice TI 83+ si je me souviens bien. C'étaient des petits programmes qui me permettaient d'automatiser mes calculs pour mes cours de Première et Terminale S.

J'ai ensuite découvert le langage C grâce à OpenClassrooms qui à l'époque s'appelait le Site du Zéro et cela m'a permis de comprendre encore mieux le monde de la programmation. Les tutoriels étaient bien faits et incitaient à la pratique. Cependant, je n'ai jamais été à fond dedans et je voyais le code comme un passe temps plutôt qu'un vrai métier.

Étant en Terminale S, je souhaitais m'orienter vers une école d'ingénieur, mais je faisais aussi de l'Aviron à bon niveau (8 entrainements par semaine). A cause de mon sport, je pense avoir malheureusement réduit mes chances de réussite scolaire car mes résultats étaient honorables, certes, mais surement insuffisants puisque je me suis fait recaler de toutes les prépas et écoles d'ingénieurs auxquelles j'ai postulé.

C'est un peu par défaut que je me retrouve en DUT informatique alors que ça devait être mon 7ème ou 8ème choix à l'époque. Et je peux le dire dès maintenant, je ne regrette absolument pas ce choix.

On apprend tout d'abord le C et le C++ ensuite pour comprendre la programmation orientée objets. J'ai aussi eu des cours d'algorythmique, de théorie des graphes, de théorie des langages etc.. Je ne vais pas forcémenet dire que ça sert beaucoup aujourd'hui mais cela permet surtout d'éveiller notre curiosité sur un bon nombre de sujets.

A la fin des deux ans, il faut valider son dernier semestre par stage et 10 semaines minimum. Grâce à un projet d'application que j'ai fait avec Java pour Android, j'ai eu la chance d'obtenir mon stage chez Joomeo, une plateforme de stockage et de partage de photos et videos qui avait besoin de remettre à niveau son application Android et la rendre compatible avec les nouvelles tablettes Android (2011... quel coup de vieux). Je m'en rappelle encore comme si c'était hier. J'ai vécu une très belle expérience dans une petite structure, étant très bien accompagné et avec le plaisir de voir son application mise en ligne sur le Play Store et téléchargée par des milliers de personnes.

Quand je regarde aujourd'hui ce qu'est devenue cette application , j'ai encore le plaisir de voir que quelques unes de mes fonctionnalités sont toujours présentes dessus. Elle n'est pas parfaite mais je trouve qu'on a quand même ce sentiment de fierté.

Je deviens recruteur

Pourquoi n'ai-je pas continué sur cette voie alors que j'avais l'air d'y être épanoui ? Bonne question... Maintenant que j'ai du recul je peux vous livrer mon analyse. Je pense qu'à l'époque je me trouvais un peu timide et que je vivais mal mon côté introverti. Aller vers les personnes me demandait un gros effort et ce malaise au fond de moi m'a poussé à me tourner vers une carrière différente.

Je me suis donc tourné vers une école de commerce avec un spécialisation RH sur un cursus de 3 ans et pour un niveau Bac +5. J'ai passé ma première année en tant que vendeur en magasin Phone House en dehors de mes cours. Pour ma deuxième année j'ai pu trouver une alternance dans une ESN en tant qu'assistant recrutement où j'ai pu allier mes compétences en informatique avec mon nouveau cursus scolaire. Ma nouvelle carrière était lancée... Je vais devenir recruteur ! Une dernière année d'alternance dans un cabinet de recrutement dans l'industrie, je suis à la fin recruté en CDI dans la même entreprise dans laquelle je resterai au total plus de 6 ans. Je ne regrette pas du tout non plus mes années en tant que recruteur. J'ai pu développer énormément de compétences que je n'aurais jamais cru être capable d'avoir : développement commercial, conduite d'un projet de recrutement de A à Z, prise de cahier des charges etc...

Retour au développement

je redeviens développeur React.JS et Node.JS

Seulement au bout des ces 6 ans, je me rendais de plus en plus compte que quelque chose n'allait pas. Mes résultats étaient bons, j'avais bien évolué dans l'entreprise et mes managers fondaient même de l'espoir pour moi mais je ne me sentais pas épanoui malgré mon bon salaire. Mon envie de me lever le matin avait complètement disparue et finalement mon seul levier de motivation était de garder mon niveau financier. La crise du covid étant passée par la, je me retrouvais au chômage partiel avec beaucoup de questionnement sur mon avenir. Je pense que ce travail n'était pas en adéquation avec mes motivations profondes. Il fallait sans arrêt me battre contre mon côté introverti et mettre une sorte de masque jour après jour d'une personne qui ne me ressemblait pas...

L'idée de reprendre le développement m'était déjà venu à l'esprit par le passé mais cette fois-ci elle était devenue incontournable. Je me remets sérieusement à l'apprentissage du Javascript qui était peu enseigné à l'époque mais qui est devenu quasiment incontournable aujourd'hui. Je passe 8 à 10h par jour sur mon apprentissage et sur des projets personnels. La passion est revenue et je me surprends même à encore plus aimer le développement que lors de mes années d'apprentissage. Je suis ultra assidu et je découvre mes technologies de prédilection : React.JS et Node.JS.

Pour en savoir plus sur mes compétences de développeur Fullstack Javascript, c'est ici. Pour mes projets, c'est

Il ne me restait plus qu'à sauter le pas pour revenir dans le game et quitter mon travail était finalement plus facile à dire qu'à faire. Je m'étais donné la deadline du 31 décembre pour le faire. Heureusement, devant des résultats en baisse et surtout une envie de moins en moins présente je n'ai pas eu besoin de faire la démarche puisque la discussion d'une rupture conventionnelle a naturellement été évoquée avec mes employeurs et une sortie négociée au 30 septembre 2020 pour clôturer un maximum de dossiers.

Mon avenir

Cela fait seulement quelques jours que je ne suis plus salarié de mon entreprise, mais je peux vous dire que je me sens beaucoup mieux aujourd'hui. Je voulais écrire cet article afin d'aider à mon niveau des personnes qui sont encore dans la réflexion quant à leur avenir professionnel et pourquoi pas en faire sauter le pas. Cela ne sert à rien de forcer dans un secteur où l'on ne se sent plus en phase et si vous sentez que le dev est fait pour vous, allez y ! Assurez quand même un minimum vos arrières et ne faites pas n'importe quoi si vous avez des responsabilités familiales... En tout cas, me voilà embarqué dans une toute nouvelle aventure. Je ne doute pas que mon parcours sera parsemé d'embuches mais je suis sûr aussi de belles satisfactions !

Retour au blog